MA VIE AU  NATUREL

– Protégeons notre santé –

La rectocolite hémorragique -RCH

La rectocolite hémorragique (RCH) est une maladie inflammatoire intestinale pouvant atteindre le rectum et le côlon. Les autres segments du tube digestif ne sont jamais concernés par l’inflammation.
Elle a été décrite à la fin du 19ème siècle.

C’est une maladie chronique comportant des phases d’activité (ou «poussée») d’intensité variable alternant avec des phases de rémission complète. Lors des phases d’activité, l’inflammation atteint la muqueuse, c’est-à-dire la partie interne de la paroi intestinale. La maladie intéresse toujours le rectum et peut « remonter » sur le côlon, d’un seul tenant, sans laisser d’intervalle de muqueuse saine. Selon l’extension des lésions au niveau du côlon, on distingue schématiquement trois types de RCH :

* Les RCH distales (30 à 50 %) atteignant le rectum (rectite), le rectum et le sigmoïde (recto-sigmoïdite).
* Les RCH pancoliques (20 %) atteignant le rectum et la totalité du côlon.
* Les formes intermédiaires (20 à 30 %) ne dépassant pas l’angle gauche du côlon.

Au maximum, la maladie affecte l’ensemble du côlon, mais ne s’étend jamais vers l’intestin grêle, ni plus bas vers l’anus et le périnée.

Les lésions des parois de l’intestin observées au cours de la RCH consistent en des lésions comparables à l’empreinte d’un objet métallique brûlant la paroi digestive qu’on appelle ulcérations. Les ulcérations profondes sont comparables à un puit dans la terre. Les ulcérations et les puits s’observent essentiellement au cours des poussées graves de la maladie, qui ne concernent sur la durée de la maladie qu’1 patient sur 6.

source : AFA (Association François Aupetit)

L’alimentation est la première médecine

Hippocrate

Ma Vie au Naturel

Prenez soin de vous !

A Saint-Vallier-de-Thiey
mais ailleurs aussi !